in

Le défi #2 : je n’ai pas réussi à créer un jeu en un mois

et c’est peu dire…

Si mon défi un mois végétarien de février était plutôt réussi, je dois vous avouer que celui du mois de mars n’est pas franchement glorieux à côté. Mon objectif pour ce deuxième défi mensuel était de réaliser un jeu mobile en 31 jours. Comme vous l’aurez compris, c’est complètement raté et je vous explique pourquoi.

Sur l’échelle des échecs, la réalisation de ce défi se place clairement au top. C’est d’ailleurs pour cette raison que je n’ai pas tenté de jouer le suspens avec le titre de l’article. Après un mois de “travail” (avec de très gros guillemets), je n’ai réalisé qu’un bout de niveau d’un jeu. Je m’étais pourtant préparé le mois précédent : j’avais repéré le logiciel que je voulais et j’avais commencé à réfléchir un peu à mon concept. L’idée de ce mois était de réaliser un jeu sur mobile à l’aide d’un outil vraiment chouette qui permet de développer avec très peu de connaissances : Build Box. J’avais pu regarder quelques tutos pour me familiariser à l’outil. Très rapidement j’ai su ce que je voulais faire : un shooter en scrolling horizontale dans un univers chinois.

Les trois premiers jours du mois ont été plutôt productifs. J’ai commencé à maquetter mon jeu, implanter quelques éléments et faire une ébauche d’un premier niveau plutôt rigolo. Mais ça n’a pas duré puisqu’un fléau contre-productif m’attendait : les vacances !

Début de mois mars oblige, la motivation était à bloc et je prépare de quoi bosser durant mon road trip en Espagne. Papier, crayon et PC portable pour taffer un peu le soir à l’auberge ou à l’hôtel. Bien évidemment, pendant 8 jours mes soirées se sont résumées à : bonne bouffe, publier mes photos sur Instagram et mater des vidéos débiles sur Youtube avant de m’écrouler de fatigue.

Après la semaine de vacances, je savais très bien que j’étais en retard et que j’avais beaucoup de boulot en vue. Mais la reprise du boulot et la tentation de revoir les copains pour parler des vacances, prendre l’apéro et faire du jeu de rôle ont pris le dessus. Au final, en deux semaines et demi, j’ai du passer 5 heures sur le jeu.

l’écran d’accueil du bon goût !

Et là est le piège, moins on passe de temps sur son projet plus c’est compliqué de s’y remettre. Nombreux ont été les jours où je me suis dit : “ce soir, je m’y remets”. Sauf qu’arrivé 20h et la journée de boulot terminée, je me disais toujours qu’au point où j’en étais, je pouvais repousser ça au lendemain. J’ai finalement consacré mon temps à d’autres choses : bosser sur mon blog voyage, m’investir dans les projets de mon association et m’amuser avec mes potes.

Aujourd’hui le jeu ne ressemble à rien. Je ne suis pas spécialement fier de mon échec du mois mais je retiens une chose de ce défi : pour se lancer dans un projet 30 jours… il faut faire de ce projet une priorité. Si on le fait passer au second plan, c’est forcément un bide.

je sais…

Mais je ne lâche pas le grand projet que représentent les défis 30 jours. Pour le mois d’avril je vais tenter d’écrire 1 article par jour. Celui-ci est le premier des 30 articles d’avril qui seront répartis sur Récits d’aventures, Neo Tokyo et On se fait une bouffe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pika Edition annonce Les Brigades Immunitaires

Gorillaz

Playlist du mois : les meilleurs titres de mars 2017